Section de Moissy-Cramayel
Section de Moissy-Cramayel

POURQUOI LES PRIMAIRES ?

Le par

Les primaires ouvertes sont une expérience nouvelle dans l’histoire politique française. Si les partis politiques existent depuis 1901 et leur rôle précisé par la Constitution, les primaires ont fait irruption sur la scène en 2011 et ont été la première marche de l’escalier qui a mené à la victoire de 2012…

Ce mode de désignation ne fait pas l’unanimité : les militants se verraient privés de l’exclusivité du choix du candidat, ce choix ne reposerait plus sur une ligne politique issu du débat militant pour n’être qu’une question de personne, qui réduit les partis à n’être que des  écuries présidentielles qui participent à l’hystérisation médiatique de la politique.

Et pourtant…

En ces temps de crise de la représentation politique, les français, réclament et s’emparent fortement et massivement de l’occasion de débattre, de choisir celui ou celle qui incarnera le projet politique qu’ils veulent pour le Pays, d’intervenir directement dans le champs public loin des manœuvres d’appareils et des manifestation d’ego des candidatures autoproclamées.  .

La primaire consacre l’intérêt des citoyens pour la démocratie participative, outil de renforcement du contrat social qui lie les français et leurs représentants. Elle ouvre les partis sur la société et permet de renouer un lien parfois distendu, de bousculer et d’amener une bouffée d’air frais.

Ce processus renforce la mobilisation des militants et des sympathisants en vue du vrai enjeu : la présidentielle (en 2011, ce sont 650 000 personnes qui avaient choisi de laisser leurs coordonnées et de s’impliquer d’une façon ou d’une autre dans la campagne!).

La candidature retenue sera profondément légitimée par un choix beaucoup plus large que celui de quelques milliers de militants, elle portera les espoirs d’une fraction non négligeable du corps électoral.

La primaire de la droite et du centre a désigné un candidat profondément réactionnaire, ne doutons pas que la primaire de la Belle alliance populaire donnera un porte-drapeau au peuple de gauche qui ne sera pas une candidature de témoignage mais permettra un vrai débat entre deux visions de la France et de ce qui doit réunir les français.

C’est autour des valeurs de Gauche que portera le candidat ou la candidate désigné(e) que se rassembleront tous ceux qui ne veulent ni du populisme ni du conservatisme.

Alors les 22 et 29 janvier, venez participer !

Vincent CANGI

Sur le même thème, lire aussi :

En Seine-et-Marne aussi, la renaissance de la gauche doit passer par une nouvelle méthode pour proposer un projet de société vraiment de gauche et vraiment réaliste. A nous de l’écrire à
Le par
Vous contribuez, nous nous engageons   La renaissance du Parti Socialiste sera d’abord la renaissance des idées. Avec les chantiers de
Le par

Les derniers contenus multimédias