Section de Moissy-Cramayel
Section de Moissy-Cramayel

Le 7 mai, la République vous appelle !

Le par

« Ami, entends-tu… ? » monter les cris de haine, le désir de repli sur soi, la banalisation du nationalisme mortifère et guerrier ?
D’aucuns trouveront la citation osée voire déplacée, mais, derrière une façade rafraîchie mais qui se craquelle, peut-on ignorer des bras qui se tendent bien haut, des nostalgies de temps que l’on espérait révolus, des mots qui remontent du plus sombre des âges ?

Écoutons les avertissements des derniers survivants de la résistance et de la déportations et ne soyons pas sourds ni aveugle : l’extrême droite est au second tour de l’élection présidentielle, elle séduit une large portion de l’électorat et a déjà trouvé des collaborateurs dans la droite parlementaire prêts à brader l’avenir de la France pour un plat de lentilles en se faisant les porteurs d’un programme suicidaire économiquement et socialement.

D’autres voix minorent le danger et tracent un signe égal entre les deux candidats… Comment comparer un adversaire politique et une ennemie de la République ?

Nous avons le choix et deux exemples à méditer, 1932 en Allemagne où l’extrême gauche refusa de soutenir la social démocratie au plus grand bénéfice des nazis ou 1934 en France quand les militants des partis et syndicats de gauche ont unis leurs forces poussant ainsi leurs dirigeants à discuter et à préparer la victoire du Front populaire ?

Voter Emmanuel Macron n’est pas lui accorder un blanc-seing, il sera de notre responsabilité de porter à l’Assemblée nationale un nombre suffisant de députés socialistes pour défendre les intérêts des habitants de ce vieux pays.
Ce sera l’objet de nos prochaines confrontations démocratiques.

Mais avant, un seul réflexe, NON au front de la haine et à sa politique destructrice en votant pour la République !

Vincent Cangi

Sur le même thème, lire aussi :

Retrouvons nous samedi 11 mai 2019 à Lieusaint, Parc de l’église à 16h30 autour d’Eric Andrieu, Olivier Faure et Aurore Lalucq pour un grand rassemblement convivial et citoyen pour parler
Le par
Le Parti socialiste lance aujourd’hui la nouvelle version de sa plate-forme participative. Un outil pour faire vivre le débat, un vrai
Le par

Les derniers contenus multimédias